DÉVOTION 95-2017 : Ce sang qui a un meilleur langage…

Hébreux 12. 22-24 : Mais vous vous êtes approchés … 24 de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel.

L’auteur de cette épître compare le sang de Jésus à celui d’Abel et précise que celui de Jésus a un meilleur message (langage). Oui, le sang parle ; le sang a la puissance de dire ce qui se passe dans un corps humain : une prise de sang nous dira si un corps manque de vitamine, ou s’il y a présence du cholestérol, du diabète, du paludisme et autres… Le sang est puissant pour parler. Le sang d’Abel versé par Caïn (Genèse 4) crie vengeance, châtiment, justice…mais le sang de Christ parle mieux que celui d’Abel.

• Quand le monde dit que le chrétien est malheureux, pauvre, pitoyable, misérable, le sang de Christ dit qu’il est bienheureux, riche, héritier, béni, citoyen des cieux…

• Quand le diable accuse l’enfant de Dieu qu’il est injuste, sale, pécheur…le sang de Jésus crie qu’il est lavé, purifié, justifié, saint, juste…

• Quand la chair du croyant chuchote qu’il est coupable, condamnable…. Le sang de Jésus proclame qu’il est une nouvelle création, enfant de Dieu, scellé pour l’éternité….

Acceptons d’être au bénéfice du sang de Christ. C’est le message de ce sang seul qui convainc Dieu le Père et non le message de nos œuvres.

Bonne semaine pascale à tous !

Pasteur Adodo TOGBEVI