DÉVOTION 58-2017 : Danger ! Ce qu’il ne faut pas oublier (2)

Psaume 103.2 : Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits !

Il est prouvé que la petite difficulté du moment présent peut nous faire oublier la grande victoire passée. Cela est arrivé dans la vie d’Élie le prophète ; il a connu une grande victoire : Dieu l’a exaucé en faisant descendre le feu du ciel pour consumer un holocauste et il lui a donné la force pour vaincre à lui seul 400 prophètes de Baal (1Rois 18). Puis au chapitre suivant, suite à un texto d’une femme le menaçant de mort, Élie déprima complètement au point de demander la mort. Nous vacillons ou tremblons parfois dans notre présent parce que nous oublions les bienfaits de l’Éternel. David a pu tenir ferme et affronter Goliath parce qu’il n’a pas oublié Dieu qui l’a délivré de la gueule du lion et de la patte de l’ours (1 Samuel 17.37). Au peuple juif lors de l’exode pour la terre promise, Dieu leur dit son triste constat de leur promptitude à oublier ses bienfaits. Psaume 106.13 :  » Mais ils oublièrent bientôt ses oeuvres ». Faisons comme le psalmiste de notre texte du jour, qui ordonna à son âme de se remémorer constamment les bienfaits de l’Éternel.

Osée 11.3 : C’est moi qui guidai les pas d’Ephraïm, le soutenant par ses bras. Et ils n’ont pas vu que je les guérissais.

Bonne journée dans la louange de Dieu pour ses bienfaits.

Pasteur Adodo TOGBEVI